vegan diet

Bien des gens aujourd’hui suivre un régime végétalien pour de raisons de santé et d’éthiques, mais le manque de produits animaux peut entrainer une carence nutritionnelle. Une étude récemment mener au Danemark examine si un régime végétalien entraîne une perte osseuse.

Bien des gens aujourd’hui suivre un régime végétalien, pour des raisons de santé et d’éthiques. Les régimes végétaliens excluent les produits animaux, incluent le miel et les produits laitiers. Quelques croient qu’un régime alimentaire à base de plantes est meilleur pour la santé et le système digestif, tandis que d’autres s’opposent à l’exploitation des animaux à la fin du production alimentaire, en particulier dans l’agriculture industrielle. Cependant, il existe des inquiétudes que le régime végétalien manque de nutriments tels que le calcium, la vitamine D, la vitamine B12, et la protéine, facilement obtenu par les produits animaux. Ce sont tous les nutriments importants pour la santé osseuse et certaines études ont découvert une liaison entre les régimes végétaliens et un risque accru des fractures osseuses.

Hansen et ses collègues décident d’examiner si un régime végétalien est liée au risque accru des fractures osseuses au niveau moléculaire. Dans une nouvelle étude publiée en European Journal of Clinical Nutrition, les chercheurs ont suivi un groupe de 78 végétaliens et 77 omnivores au Danemark. Ils ont mesuré la taille, le poids corporel et la graisse corporelle, ont enregistré l’apport alimentaire et suppléments et mesuré le taux d’une variété d’hormones et d’autres composé dans le sang qui sont liés au métabolisme et renouvellement osseux.

Changements au métabolisme et renouvellement osseux

Tandis que des individus qui consomment un régime végétalien ont pris des compléments de vitamine D et calcium, les végétaliens avaient des niveaux de calcium plus faible. De plus, malgré ces compléments, les végétaliens avaient des taux sanguins bas en vitamine D, ce qui suggère que les compléments ne compensent pas l’absence en vitamine D dans le régime alimentaire. Tous les marqueurs du sang liés au renouvellement osseux étaient plus élevés chez les végétaliens que les omnivores, même avec les ajustements pour style de vie et l’apport du calcium et vitamine D.

Les chercheurs suggèrent que l’exclusion des produits animaux entraîne des changements graves au métabolisme et renouvellement osseux, peut accroître le risque des fractures osseuses et des conditions chroniques telles que l’ostéoporoses. Ces données sont largement d’accord avec des observations cliniques qui indiquent que les végétaliens ont un risque accru de fracture. Malgré l’apport de suppléments nutritionnels, c’est possible que les végétaliens ne puissent pas absorber la vitamine D, ce qui mène une réduction dans l’absorption du calcium et une dégradation de la santé osseuse. Étant données les nutriments à base de plantes sont des fois moins accessibles dans le corps humain, ces individus ont peut-être besoin d’augmentera encore leur apport de suppléments nutritionnels. Cependant, c’est probable que d’autres déterminants et d’interactions interviennent.

 

Écrit par C.I. Villamil
Traduit par Paige Ross

Référence : Hansen et al. 2017. Bone turnover, calcium homeostasis, and vitamin D status in Danish vegans. European J of Clinical Nutrition.

Facebook Comments