Wednesday, May 29, 2024
HomeDiet frLe jeûne intermittent peut-il améliorer la santé ?

Le jeûne intermittent peut-il améliorer la santé ?

Une étude récente détermine si le jeûne intermittent peut améliorer la santé par rapport aux régimes qui limitent constamment l’apport calorique.

Le poids excessif est considéré comme facteur de risque pour l’apparition de maladies chroniques telles que le diabète et la maladie cardiovasculaire. La perte de poids peut améliorer les paramètres cardiométaboliques et réduire les risques. Les bienfaits des stratégies de la perte de poids tel que la restriction intermittent et continu de l’énergie ont été étudiés, mais ça reste ambiguë si tels stratégies améliorent les niveaux de glucose et le métabolisme de lipide après des repas (glycémie postprandiale). Tandis que les profils cardiométaboliques sont souvent évaluées suivants une période de jeûne, les évaluations postprandiales peuvent offrir un indicateur de risque plus réaliste et fiable.

Les chercheurs du Royaume-Uni ont comparé le jeûne intermittent et la restriction énergétique continu et leurs effets sur le lipide postprandiale et le glucose métabolique en 48 individus sur poids ou obèses étaient assignés de manière aléatoire au jeûne intermittent ou la restriction continu. Les participants du jeûne intermittent consommé un régime très bas en calories pour deux jours consécutifs par semaine et ceux du groupe de restriction énergétique ont réduit leur apport calorique chaque jour.

Ils ont évalué les profils cardiométaboliques des participants après un repas (post prandiale) au début de l’étude et encore après que les participants avaient une réduction de poids de 5 %. Les chercheurs postulent que les améliorations des lipides métaboliques post prandiales seraient meilleurs chez les participants de la condition de jeûne intermittent. Les résultats étaient publiés dans le British Journal of Nutrition.

Vingt-sept participants des participants ont achevé le 5 % réduction de poids. Les participants qui ont subi le jeûne intermittent avaient réalisé la perte de poids par une médiane de 59 jours alors que le groupe de restriction énergétique continu avait une médiane de 73 jours ; cependant, la différence n’était pas statistiquement significatif. De même, il n’y avait aucune différence entre les groupes en termes de la composition corporelle ou la réponse glycémique post prandiale.

Ils ont aussi trouvé que le taux d’insuline post prandiale était réduit chez les deux groupes et que les niveaux de peptide C, un molecule proinsuline, triacylglycérol, une mesure des lipides métaboliques, étaient inférieurs dans le groupe du jeûne intermittent en comparaison avec le groupe de restriction énergétique. Les participants du groupe intermittent avaient aussi des réductions à la pression artérielle systolique significativement plus importants comparé au participants du groupe de restriction énergétique continu.

En général, les résultats de cette étude suggérait qu’un jeûne intermittent par des repas bas en calories pour deux jours consécutifs peuvent améliorer au moins quelques mesures du métabolisme lipidique et glycémique post prandiale. La réduction du triacylglycérol chez les individus qui faisaient un jeûne intermittent peut être significatif dès que le triacylglycérol était associé à d’autres maladies cardiovasculaires dans les études antérieures. De plus, ce paramètre était réduit par presque 40 %, ce qui suggérait qu’un jeûne intermittent pose des avantages cliniques pertinents.

Des études supplémentaires avec des échantillons plus larges soient nécessaires afin de corroborer ces résultats et pour examiner le phénomène dont le jeûne intermittent améliore les paramètres cliniques.

Écrit par : Suzanne M. Robertson, Ph.D.
Traduit par : Paige Ross

Sources : Antoni, Rona, Kelly L. Johnston, Adam Collins, and Margaret Robertson. “Intermittent versus continuous energy restriction: differential effects on postprandial glucose and lipid metabolism following matched weight-loss in overweight/obese subjects.” British Journal of Nutrition (2018).

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest News and Articles

SUBSCRIBE TO OUR NEWSLETTERS

Stay Connected
10,288FansLike
820FollowersFollow
249FollowersFollow
2,787FollowersFollow

Article of the month

Recognizing HIE: A Call for Advocacy

Have you heard of HIE? It’s the second leading cause of infant mortality and lifelong disability worldwide. 2-3 per 1,000 live births in high-income...

Joke Of The Day – May 29

Doctor to the patient: You have been diagnosed with a highly contagious disease. We will have to quarantine you and you’ll only be fed cheese and...

ADVERTISE WITH US

error: Content is read-only and copy-protected.